• HISTOIRE DES ARTS:Les artistes et la guerre,entre dénonciation et témoignage

    Otto Dix(1891-1968),visions de l'horreur des tranchées...

    Beaucoup d'artistes de ce début de siècle furent enrôlés dans les armées au cœur de la Première Guerre Mondiale (1914-1918). C'est le cas d'Otto Dix, qui témoignera, après la fin des conflits, de l'horreur des tranchées et des batailles .Il nous montre avec crudité les corps blessés, les terres dévastées, les silhouettes menaçantes des troupes ennemies .Ses gravures à l'eau forte et ses peintures sont pleines de violence, de brutalité et de désespoir. 

    Otto Dix, Mahlzeit in der Sappe(Lorretohöhe) Le Repas dans la sape (Lorette), 1924 aquatinte, 35,3 x 47,5 cm

    Otto Dix, Mahlzeit in der Sappe(Lorretohöhe) Le Repas dans la sape (Lorette), 1924
    aquatinte, 35,3 x 47,5 cm

     l’artiste juxtapose deux graphismes. Le plus détaillé fait le portrait d’un soldat affamé et bestial. Le plus dépouillé révèle le squelette enfoui près de lui, le mort qu’il sera lui-même bientôt. De l’un à l’autre, le dessin s’allège, se défait, devient fantomatique

     

    Otto Dix, Sturmtruppe geht unter Gas vor (Assaut sous les gaz), 1924 aquatinte, 35,3 x 47,5 cm

    Otto Dix, Sturmtruppe geht unter Gas vor (Assaut sous les gaz), 1924
    aquatinte, 35,3 x 47,5 cm

     Ci-dessus la vision de Dix oscille, glisse au cauchemardesque. Vus de face, de près, jetant leurs grenades entre les barbelés et les racines, les soldats masqués n’ont plus rien d’humain, tout comme le lieu n’a plus rien de réel, no man’s land de la tranchée. Otto Dix choisitd de montrer des soldats allemands - et non des ennemis.

     

    Les joueurs de cartes Otto Dix 1920 Huile sur toile et collage, 110 x 87 cm

    Les joueurs de cartes ,Otto Dix ,1920
    Huile sur toile et collage, 110 x 87 cm

     Ce tableau nous montre les horreurs commises pendant la première guerre mondiale,et le difficile retour à la vie civils de soldats mutilés. Beaucoup sont désoeuvrés,sans travail.Au centre de son tableau on peut voir les trois personnages principaux jouer aux cartes,"des gueules cassées",de grands blessés de guerre aux multiples prothèses métallique.

    Le premier personnage, celui de gauche est un homme. On ne peut pas lui donner d’âge tellement sa peau est abîmée. Cet homme est disproportionné, il n’a pas de bras, une jambe de bois et joue aux cartes avec le pied qui lui reste. De son oreille part un tuyau qui lui permet d’entendre la conversation. Il doit avoir perdu l’audition lors de la guerre.

     Le second personnage, au centre, joue aussi aux cartes. Il lui manque une partie de la peau de la tête: il a été scalpé. Il a deux moignons à la place des jambes qu’il a perdues à la guerre. Si on regarde son corps on voit qu’il n’est fait que d’os, il n’a pas de peau. Ce personnage a un œil de verre et n’a pas d’oreille.

    Le troisième personnage n’a pas de jambe, il est posé sur une sorte de socle en fer. Contrairement aux deux autres personnages il a ses deux mains mais l’une des deux est articulée comme un robot. Sur son veston il porte une croix de fer germanique: une décoration militaire.

    Ces trois caricatures sont donc vraiment exagérées. Ils sont difformes, estropiés, affreux. Otto Dix use ici pleinement de son style expressionniste,tordant la réalité et les visages. On voit aussi que les lignes du tableau sont très confuses. Elles sont toutes brisées,obliques.Le cadre est volontairement instable. Il n’y a pas d’équilibre dans le tableau.

     

    L'oeuvre d'Art comme instrument de dénonciation

    L'artiste allemand Helmut Herzfelde, connu sous le pseudonyme de John Heartfield, exprime dans ses collages photographiques, dès les années 1920, l'inquiétude provoquée par la montée du nazisme en Europe entre les 2 guerres. Il mettra en scène plusieurs fois Hitler, cherchant à le montrer sous un jour peu avenant, motivé par la soif de pouvoir, de richesse et de domination du monde qui le conduira à envahir une partie de l'Europe quelques années plus tard. Heartfield apparaît comme un visionnaire à une époque où hitler n'est pas encore le dictateur sanguinaire que l'on connaît. 

     

     

    HEUCHIN

     John Heartfield,Adolf le surhomme,1932,photomontage

     

    A voir aussi,l'oeuvre "Guernica",tableau peint par Pablo Picasso en 1937,dénoncant le bombardement de la ville espagnole de guernica par les allemands.Ci-dessous une exploration du tableau en 3D!

     Guernica ...

     Un tableau monochrome : La monochromie du tableau s'explique de plusieurs façons. Tout d'abord à la gravité du sujet répond l'austérité de l'absence de couleur. Par ailleurs, le noir et blanc évoque la presse. 

        Les différents éléments du tableau:

     (à lire en regardant la vidéo ci-dessus...)

       Le cheval blessé. Placé au centre de la composition, il symbolise, des dires même du peintre, le peuple. La liberté est mourante. Comme pour la mère portant son enfant mort, la douleur est exprimée par la langue pointue comme un couteau. La lance qui transperce le flanc du cheval rappelle celle qui blesse la poitrine du Christ dans de nombreux tableaux religieux

    Le taureau est un symbole de la force brute,de la cruauté. Au milieu de la débâcle il apparaît impassible. L'iconographie tauromachique est une composante fréquente de l'œuvre de Picasso.

      La mère portant son enfant mort : La douleur et les hurlements de la mère sont perceptibles au premier abord, alors que le reste du tableau peut sembler plus difficile d'accès. L'enfant mort dans les bras de sa mère se rapprochent d'une autre image à portée universelle : celle d'une piéta (vierge à l’enfant).

    Cette figure exprime une douleur universellement compréhensible, et traduit l'horreur de toutes les guerres. Ses yeux en forme de larme, sa langue en forme de couteau, son visage tourné vers le ciel (d'où est venu le drame), tout en elle exprime la souffrance et le désarroi.

       

     Un exemple d'oeuvre contemporaine engagée contre la guerre,avec l'artiste français Arman 

     

    HEUCHIN

     Arman, espoir de paix, 1995.Béton, tanks, 32m de haut.

     Cette oeuvre monumentale d'Arman est un appel à la paix dans une région dévastée par la guerre depuis plusieurs décennies, le Liban(La Guerre du Liban est un conflit qui s'est déroulé de 1975 à 1990 faisant entre 130 000 et 250 000 victimes civiles... )La représentation de chars d'assaut emprisonnés dans une gangue de béton est une manière symbolique de réclamer l'arrêt des combats.

    HEUCHIN

    L'oeuvre située à Beyrouth (Liban) présente comme tous les travaux d'Arman, une accumulation d'objets réels, associés à un vécu, à un passé.
Ici, Arman accumule des chars (des vrais!) coulés dans une tour de béton.
Ainsi, les armes sont figées dans le béton, rendues inutilisables et inoffensives, malgré leur nombre, malgré leur poids et leur puissance destructrice.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    V
    Vendredi 20 Mai 2011 à 09:53

    Les voilà enfin, ces synthèses histoire de l'art (qui ressemblent bcp à celles d'histoire)!!! Merci !!!!!!!!!!!!

    2
    Bobette
    Jeudi 3 Mai 2012 à 00:47

    Bonjour, si je peut me permettre j'ajouterais quelques explications sur le tableau de Picasso de Guernica qui pour moi sont importantes, d'autant plus que nous avons marquer cela sur nos fiches histoire des arts et qu'elles n'apparaissent pas ici. Alors les voici :


    Le cheval : Référence à la corrida, l'espagne. ainsi que le taureau.


    L'enfant mort et sa mére : Référence à la "pieta" de Michel- Ange.


    Et il y a une phrase que je ne comprend pas : L'iconographie tauromachique est une composante fréquente de l'œuvre de Picasso


      


    Pouvait vous  l'expliquer avec un vocabulaire pls simple ?


      


    Merci

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    melody13
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 21:47

    merci beaucoup pour ces images et explications parfait rien a dire merci encore !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :